Meillant-Tronçais à vélo

MEILLANT,
départ du parking de l'espace des Chaumes.

Le mercredi 2 août 2017, mon épouse (60 ans) et moi (62 ans) et la plus jeune de nos quatre filles (19 ans), nous sommes mis en route vers 10h15 depuis Meillant (Cher) -direction Saint-Bonnet-Tronçais (Allier) à vélo, sur le parcours de 55 km proposé par l'Office du tourisme de Saint-Amand-Montrond, et dont la presse a parlé ces mois récents lors de son inauguration. En ligne directe, Meillant est à seulement 26 km de Saint-Bonnet-Tronçais.

Nous sommes tous équipés de VTT.

Nous avons dans les sacs à dos : de l'eau, de la crème solaire, des fruits secs et des biscuits.

Ayant une maison de campagne dans le village de Meillant, nous avons bien grimpé la rue du Parc pour quitter le village vers la forêt, histoire de se chauffer les mollets.

À Saint-Rhomble, nous avons eu une petite pensée pour le P Challet et ses écrits sur ce hameau.

Dommage qu'il n'existe pas de chemin depuis Saint-Rhomble pour rejoindre celui qui mène à l'ancien pèlerinage à Saint-Sylvain : la départementale vers La Celle et Bruère n'est quand même pas trop fréquentée, et les panneaux pour inciter les automobilistes à l'attention aux randonneurs le long du bois de Sully sont rassurants.

Chapelle Saint-Sylvain et son hameau abandonné : toujours aussi extraordinaire.

La CELLE
Le chemin de terre qui rejoint La Celle à proximité de la fontaine Saint-Clair est charmant. Nous avons fait un détour de quelques dizaines de mètres jusqu'au lavoir de la Fontaine Saint-Clair. À cette importante source, Véolia pompe l'eau pour approvisionner tous les villages alentour en eau potable. Source miraculeuse autrefois. (Comme celles de Saint-Rhomble et de Saint-Sylvain).

Passage dans La Celle autour de l'Eglise qui abrite aujourd'hui le fameux tombeau de saint Sylvain.



BRUÈRE-ALLICHAMPS
Ensuite, descente par la départementale vers Bruère-Allichamps ; traversée du carrefour à la borne marquant le Centre géographique de la France ; devant une très belle maison ancienne à la façade blanche, on monte vers le « panorama » à travers le très ancien bourg de Bruère-Allichamps ; ce que nous voyons donne envie de repasser là tranquillement à pied, ou même faire une visite avec un guide : des maisons très anciennes, une ancienne église (ou maison de style gothique ?), la porte de Saint-Amand, et des petites ruelles qui descendent vers le Cher plus loin. La fin de la côte est dure pour les mollets… on arrive au site du « panorama » : vue sur le bocage berrichon…

Nous poursuivons par une petite route qui devient un chemin, et après être entrés dans la forêt, on vire à droite dans une descente à pic ! Impressionnant. Dans le sens Tronçais-Meillant : je ne sais pas si même sur les plus grands plateaux on arriverait à grimper ? Pour la descente, les freins tiennent bon. En bas, on trouve la départementale vers Noirlac.

NOIRLAC
Jusqu'à Noirlac, nous avons suivi l'ancienne route le long du Cher. En arrivant à l'ancienne abbaye cistercienne Notre-Dame de la Maison-Dieu (Noirlac), nous nous sommes rendu compte que le chemin aurait dû nous faire arriver par « le bocage » : où aurions-nous dû bifurquer à droite ? Mystère. (Depuis, nous avons appris que le panneau qui avait été posé avant l'inauguration du parcours a été « emprunté » aussitôt... Paris n'a pas le monopole des incivils. Nouveaux panneaux en commande). Sur ce parcours proposé à la randonnée, nous nous rendrons compte à plusieurs reprises que la signalisation pour des personnes roulant à la vitesse d'un vélo est peut-être encore perfectible !

Sortie de Noirlac vers la grand-route reliant Bourges à Saint-Amand-Monrond : presque au croisement, un chemin a été aménagé en contre-bas (nous n'emprunterons pas la grand'route : ouf !).

Pendant de longues minutes, nous nous sommes régalés du spectacle de deux jeunes chevreuils jouant dans la pâture à droite du chemin.

LAC DE VIRLAY
Arrivée à la base nautique du Lac de Virlay. Des habitantes de Saint-Amand-Montrond croisées là nous ont encouragés à faire le tour du lac : chemin très agréable.

SAINT-AMAND-MONTROND
À proximité de l'Hôtel-Restaurant « le Noirlac », nous avons suivis les indications du plan donné par l'Office du Tourisme de Saint-Amand-Montrond, et sommes arrivés en face du cimetière, en nous bouchant le nez. La station d'épuration : « épure » ! Un peu plus loin, à côté du Lidl, nous avons fait une halte au « Bec Salé » pour reprendre des forces par un bon déjeuner ; très gentiment, le patron nous a rempli nos bouteilles d'eau.

La piste cyclable traverse le Cher, puis après deux ronds-points, nous re-traversons le Cher.

En face de l'hôpital, nous empruntons une ruelle qui devient chemin au pied de l'ancienne forteresse de Montrond : très insolite !

Débouché le long du canal du Berry ; nous passons devant Emmaüs. Un peu plus loin, demi-tour : nous n'avions pas vu qu'il fallait grimper sur la berge du canal.

Ce canal du Berry est un endroit romantique à souhait, et ses berges toutes plates nous font reposer.

Nous en avons besoin avant d'attaquer la suite !

DREVANT
À Drevant, pause obligée aux ruines de l'amphithéâtre romain.

Un jeune est là pour conduire ceux qui veulent visiter.

Au-delà, toujours en longeant le canal du Berry, nous découvrons le Restaurant Saint-Jean : nous y viendrons (le journal du Berry de ce jeudi 3 août nous apprend que le chef prend une retraite méritée à la fin du mois…) À cet endroit, nous aurions pu mettre les vélos sur des petits bateaux électriques sur le canal ! Décidément, il faudra revenir à Drevant.

PONT-CANAL de La TRANCHASSE
Le canal est hélas asséché à quelques kilomètres de là, et nous arrivons à l'extraordinaire carcasse du pont-canal-écluse de La Tranchasse : endroit incroyable que nous ignorions. Hélas, en mauvais état de conservation : la prudence est de rigueur ; le Maire a affiché un arrêté interdisant toute circulation sur le pont-canal. En bas, le long du Cher, nous apercevons des pêcheurs qui doivent être bien tranquilles.

Le tracé de notre parcours emprunte ensuite une côte trop raide pour nos mollets parisiens : il faut pousser les vélos. On traverse une grand'route, et après quelques dizaines de mètres sur une plus petite route, on tourne à gauche dans un chemin le long d'un champ. Les tondeuses ne sont pas passées là très souvent : heureusement, nous sommes en VTT ! Descente à travers champ par ce chemin de terre jusqu'à un karting.

KARTING INTERNATIONAL DE SAINT-AMAND-MONTROND-COLOMBIERS


Hésitations au carrefour où nous admirons la vue sur le village de Colombiers en contrebas. Le balisage en place indique où nous ne devons pas aller, mais nous avons deux possibilités pour nous engager sans trouver le balisage !

COLOMBIERS
En descendant en éclaireur le long du Circuit international de karting de Saint-Amand-Montrond-Colombiers, et après avoir évité une grosse branche de chêne en travers du chemin (sans doute cassée par un orage récent), j'arrive au charmant village de Colombiers où je retrouve les balises : en me retournant, je constate que j'ai emprunté la bonne piste. Téléphone à mon épouse et ma fille pour leur dire de me rejoindre par ce passage.

COUST
Après que des jeunes aient accepté de nous remplir nos bouteilles, le chemin nous mène sur des terrains plats à travers des champs de maïs ; petite pose à un étang de Coust où nous dégustons les derniers abricots secs… Au sortir de ce village, grimpette par un chemin de terre : à pied. La pente est raide.


Dans le lointain, la Tour Malakoff

Tout en haut, une table d'orientation a été posée : nous apprenons le terme de « Cuesta de Meillant », nous repérons le massif forestier du Bois de Meillant, la Tour Malakoff sur les hauteurs de Saint-Amand-Montrond vers Meillant et Arpheuilles, la Pyramide de l'or à Saint-Amand-Montrond, le clocher de l'église de Saint-Amand, la vallée de la Marmande… Superbe panorama : on resterait volontiers à contempler, mais la fatigue commence à se faire sentir, et nous ne sommes pas rendus au terme de notre randonnée !

D'autant plus que peu après, les balises nous sont restées cachées … demi-tour dans un cul de sac en fond de vallée ; il va falloir regrimper tout ce que nous venons de descendre innocemment…

CHÂTEAU DU CREUSET
Plus loin, nous parvenons au pied du château du Creuset.

Bonne côte pour les mollets fatigués…

Quand est-ce qu'on arrive ? Il nous reste combien de kilomètres à faire ?

CHARENTON-DU-CHER
Descente vers le cimetière de Charenton-du-Cher. Nous sommes épuisés : nous renonçons à aller jusque Saint-Bonnet-Tronçais ; grâce à internet sur le téléphone, nous trouvons une chambre au-delà d'Ainay-le-Château. D'après le GPS du téléphone, il reste 8 km à parcourir. Nous ne savons plus si nous suivons les balises de la randonnée, notre objectif est notre nouveau but, au plus court maintenant.

AINAY-LE-CHÂTEAU
Vers 19h30, nous parvenons, après une traversée d'Ainay-le-Château à notre destination bien méritée !

LE MOULIN DE PETOULLE
Le Moulin de Petoulle (encore dans le département du Cher, à la limite du département de l'Allier, et sur la commune de Charenton-du-Cher, bien qu'à proximité d'Ainay-le-Château) : accueil merveilleux ; endroit formidable pour se reposer, laisser les forces revenir, goûter la nature au bord de l'eau, et avec des hôtes si attentionnés et généreux : Odile et Olivier Bourgoin.

Ce matin, Olivier m'a très gentiment emmené dans sa voiture jusque Meillant pour que j'y prenne notre voiture sans les sièges, afin de charger nos 3 VTT.

Du Moulin de Petoulle, après un délicieux petit-déjeuner, nous sommes partis en voiture avec les vélos à l'intérieur jusqu'à Saint-Bonnet-Tronçais : grand étang, golf 9 trous, restaurants,…

SAINT-BONNET-TRONCAIS
Nous reviendrons faire le tour du lac une autre fois.



EN CONCLUSION
Le dépliant de l'Office du tourisme de Saint-Amand-Montrond indique que la balade Meillant-Tronçais totalise 55 km. J'avais un GPS de vélo sur mon VTT : hélas, il n'a pas fonctionné jusqu'au bout, la batterie n'ayant pas tenu toutes ces 9 heures de notre randonnée ! Mais je suis sûr qu'avec le tour du Lac de Virlay à Saint-Amand-Montrond, + les demi-tours pour pertes des balises de la randonnée, nous avons parcouru plus de 50 km. Epuisés hier soir, aujourd'hui nous sommes ravis de cette virée ; nous avons respiré un air très pur, la plupart du temps en dehors des voies de circulation automobile ; nous avons découvert de multiples lieux magnifiques et insolites dans lesquels nous souhaitons revenir : en VTT et à pied. Peut-être en plusieurs étapes. À moins qu'avec un meilleur entraînement sportif ... (quelques séances d'Aqua-Gym à Dun-sur-Auron !). Et en groupe, avec des amis, la famille, ….

Et avec des plans plus détaillés pour bien suivre le parcours proposé, sans se perdre inutilement. L'idéal serait de télécharger le parcours sur son téléphone ou sa tablette !

Merci aussi à tous les berrichons pour leur accueil et leurs encouragements !